Marion

Portait cercle Marion Tourenne

Des débuts dans... le bio

Née à Paris dans un milieu culturel et artistique riche, j’ai suivi des études d’ingénieur en agriculture par « défaut », n’ayant alors pas encore trouvé la discipline ou le projet qui m’aurait fait vibrer.

Je remercie grandement cette expérience d’une petite dizaine d’années qui m’a fait entrer dans un univers inconnu : un monde paysan très attachant et touchant dans ses contradictions, des régions magnifiques inconnues de la capitale, les enjeux de l’écologie et l’agriculture biologique, les leviers de la dynamique territoriale, la défense du petit producteur et le syndicalisme joyeux de la confédération paysanne.

Photo Jura Marion Tourenne

Le corps, la voix, l'énergie

Bonne pianiste dans ma jeunesse, j’ai au fil du temps rencontré le chant et ma voix, la maternité, les pratiques corporelles, et tout cela m’a fascinée : waouh, notre corps, quel outil ! Mystérieux, magnifique, extrêmement puissant et infini dans ses ressources et possibilités, et si souvent oublié, mal-aimé, incompris, sous-exploité…

La trentaine arrivant, fini le travail de bureau, le téléphone à l’oreille et les doigts sur le clavier : il était temps de quitter cette fonction d’ingénieur qui ne me correspondait pas franchement.

J’ai d’abord travaillé comme intervenante musique en petite enfance et chef de chœur, puis me suis tournée vers le soin corporel et pratique depuis 2015 le shiatsu et le do in (certifiée par l’École Nonindo sous la direction d’Isabelle Laading).

Puis j’ai quitté en 2012 la grande couronne parisienne pour m’installer dans le Jura, par goût des grands espaces et d’une vie plus calme, authentique, proche de la nature.

Enfin, j’ai acquis en 2016 et 2017 des compétences spécifiques pour proposer shiatsu et exercices de santé pour la maternité (formation Well Mother avec Suzanne Yates). Je suis ravie de renouer ainsi avec le merveilleux et les émotions que j’avais adorés de cette période sensible de la vie, ainsi que de pouvoir partager tout cela avec les futures mamans et papas.

Logo école Nonindo

La relation humaine

J’ai pris goût à la relation humaine avant tout dans mon travail en agriculture : découvrir les histoires de chacun/e, comprendre les motivations personnelles derrière tel acte technique ou telle parole, partager des expériences de vie et des émotions, proposer les solutions humainement les plus adaptées.
Après la naissance de mes enfants, le désir de partager et communiquer sur un plan plus sensible et sur le thème de la parentalité m’a poussée à animer des ateliers collectifs autour de la voix et du corps, pour les enfants, les femmes enceintes, les familles.
La voix fait vibrer physiquement celui qui émet le son comme celui qui le reçoit : la rencontre est alors encore plus directe et touchante.

Dans notre monde de vitesse et de bruit, où l’immobilité et le silence peuvent faire peur, je suis heureuse aujourd’hui de proposer, à travers le shiatsu, une écoute différente, un partage, une philosophie de vie riche et simple à mettre en œuvre.

Aujourd’hui, j’aime travailler sur mon corps et découvrir ce qu’il a à me dire de mon être intérieur et de mon inconscient, et j’aime lui donner l’espace et l’écoute dont il a besoin pour m’aider à mener à bien mes projets (car notre cerveau nous berne bien plus qu’on ne voudrait le croire, et utilisé seul, est un outil bien limité…)

J’aime tout autant travailler sur le corps des autres : découvrir les infinies variations et facettes extérieures de nos paysages intérieurs, éveiller à l’écoute et au respect de soi au quotidien, inviter au calme et à la joie simple de se sentir “être” dans son corps…